#neoptimiste MENU

Corrèze
la terre des possibles


C’est un département qui a décidé depuis 2 ans d’envoyer des signaux forts aux citadins en quête de changement. Qualité de vie, nature préservée, infrastructures, accompagnement à l’installation… les arguments ne manquent pas pour attirer et accueillir de nouveaux Corréziens. 

3 dispositifs pour promouvoir la Corrèze

« Dès 2019, nous avons eu la volonté de fédérer toutes les parties prenantes locales pour travailler ensemble sur l’attractivité du territoire, explique Pascal Coste, Président du Conseil départemental de la Corrèze. Avec les chambres consulaires, les acteurs économiques, associatifs et culturels, les syndicats, les structures chargées de l’emploi, les EPCI, nous nous sommes mis autour d’une table pour concevoir une stratégie pilotée par le Département. Elle a pour objectif d’inciter les porteurs de projet à s’installer chez nous, à attirer des talents et à développer un tourisme raisonné. »

Cette volonté s’exprime d’abord par la création de la marque « Origine Corrèze », qui labellise des produits fabriqués dans le département, dans tout secteur d’activité : gastronomie, industrie, artisanat d’art… Plus de 1000 produits, provenant de 300 entreprises, sont actuellement labellisés Origine Corrèze. Ces savoir-faire locaux sont présentés dans les vitrines de la Maison de la Nouvelle-Aquitaine (MNA) dans le 1er arrondissement parisien, et remportent un beau succès. « Nous utilisons très fortement la MNA, nous avons souhaité en être membre et actionnaire dès notre entrée en Nouvelle-Aquitaine », précise Pascal Coste.

Le deuxième volet est incarné par des campagnes de communication impactantes et malicieuses, qui racontent une Corrèze tonique, festive et inspirante. « Ici, on a la fibre 100 % corrézienne et le très haut débit », clament les affiches. Ou encore, avec un petit clin d’œil au numéro du département, « Et s’il suffisait de 19 secondes pour changer de vie ? ». Dernièrement, une campagne de communication a été plusieurs fois primée pour son audace lors de compétitions nationales et internationales : « Chut, Corrèze secrète ». Avec beaucoup d’humour, les affiches montrent une Corrèze qui se met volontairement à l’écart des grandes routes touristiques, et préfère taire son nom pour préserver ses plus beaux lieux.

Enfin, le troisième dispositif est unique par son ampleur. À travers le site venezvivreencorreze.fr, les potentiels candidats au changement trouvent un accompagnement personnalisé pour les aider à concrétiser leur arrivée dans le département.

Pour votre projet de vie en Corrèze, contactez Charlotte

Charlotte Courty anime une cellule dédiée pour simplifier l’installation des nouveaux arrivants. Ses journées ne se ressemblent jamais. Avec 214 dossiers de demande d’installation accompagnés depuis son arrivée en janvier 2020, elle doit répondre à toutes sortes de sollicitations : trouver un logement, un médecin traitant ou une école pour les enfants, faciliter les recherches d’emploi du conjoint, aider à préparer le déménagement, dénicher un club sportif pour le petit dernier, organiser la rencontre entre le porteur de projet et les bons interlocuteurs économiques, etc. Comme elle le souligne, Charlotte est là pour « lever les freins et assurer les bonnes mises en relation pour réussir l’intégration. Sur tous les dossiers instruits, nous en comptons 34 déjà installés et 28 en cours de finalisation. Et nous continuons bien sûr à les suivre car les nouveaux arrivants apprécient d’avoir un contact direct, de vraies personnes en face, sans passer par un serveur vocal ou une plateforme. Nous rejoignons ainsi l’image conviviale et authentique de la Corrèze ».

La force d’une mobilisation collective

Cette conciergerie est gratuite. La première étape, pour le candidat, est de remplir un petit questionnaire en ligne. Charlotte et sa collègue organisent ensuite un entretien, en général en visio, pour parler du projet de vie et identifier les pistes d’accompagnement à mettre en œuvre. Elle reconnait que cela passe le plus souvent par le prisme de l’emploi ou de l’entrepreneuriat. Pour répondre, Charlotte sollicite les partenaires mobilisés sur le projet, ou qu’elle va chercher selon les besoins. « Nous sommes comme un chef d’orchestre qui active différents leviers, en fonction des demandes. Chaque dossier nous fait avancer et au fur et à mesure, nous étoffons notre réseau. C’est assez facile car la Corrèze est un département à taille humaine, où chacun se connait et peut nous orienter vers le bon interlocuteur. Les contacts se créent naturellement. »

Passionnée par ces histoires de vie auxquelles elle participe un peu, Charlotte apprécie également la dimension collective du projet. « Tous les partenaires travaillent dans la même direction, qu’ils soient publics ou privés. Cette mobilisation explique certainement le nombre d‘installations abouties. »

356 contacts en réserve

Présente pendant tout le mois de novembre à la MNA, la Corrèze a de plus organisé 3 jours d’événements tournés vers l’emploi pendant cette période. Du 16 au 18 novembre, les institutionnels, les spécialistes du recrutement et des représentants de secteurs en manque de personnel, comme les métiers de l’aide aux personnes, la santé et le médico-social, ont présenté leurs organisations et les possibilités d’installation en Corrèze. Les candidats ont également pu rencontrer les acteurs économiques (industrie, artisanat, agriculture, logistique, maintenance, bâtiment…) lors de 3 journées de recrutement. Bilan très satisfaisant pour Charlotte : « Cette opération a généré plus de 350 contacts, dont 70 participants sont venus sur place. Nous allons tous les relancer pour suivre les projets. »

Pascal Coste le confirme, « les résultats de toutes ces actions sont très bons. Ils sont à la hauteur de nos efforts et des moyens investis. Ces retours positifs sont dus à la capacité des acteurs locaux de collaborer sous une même bannière, mais aussi à l’identité forte de la Corrèze. Nous nous appuyons sur un capital sympathique et cela fonctionne. »