#neoptimiste MENU

Des Territoires
aux Grandes Écoles


Mettre en lien la richesse de nos territoires et de nouveaux talents

Lancée en 2013, l’initiative « Du Pays Basque aux Grandes Écoles » a essaimé dans toute la France. Il existe maintenant une Fédération nationale « Des Territoires aux Grandes Écoles » et 6 associations en Nouvelle-Aquitaine. Leur objectif : participer à une orientation ambitieuse des jeunes et au dynamisme économique de notre région.

Responsable du développement de la Fédération Des Territoires aux Grandes Écoles et co-président de l’association « Du Béarn aux Grandes Écoles, Hugo Longeas pose le constat. Il est rude : « Un jeune d’Île-de-France a 3 fois plus de chance d’intégrer une grande école qu’un élève non francilien ». Cette disparité est encore plus criante loin des métropoles comme Bordeaux, dans les territoires ruraux où les lycéens n’ont pas forcément accès à toutes les informations en matière d’orientation. Le point de départ de l’association Du Pays Basque aux Grandes Écoles est né de cette envie : mettre en relation de jeunes diplômés, cadres ou étudiants avec des lycéens et les ouvrir à d’autres horizons. Depuis sa création en 2013, l’association a montré toute sa pertinence puisque 33 associations locales fonctionnent désormais sur le même modèle, avec l’appui logistique et financier de la Fédération Des territoires aux Grandes Écoles fondée en 2017.

Agir pour l’égalité des chances des Néo-Aquitains

Vincent Terrade co-préside Du Périgord aux Grandes Écoles, l’une des 6 structures présentes en Nouvelle-Aquitaine. « Nous sommes convaincus que les filières sélectives de l’enseignement supérieur sont mal connues des jeunes ruraux. Pour y remédier, les membres de nos associations se rendent dans les établissements scolaires, collèges et lycées, et parlent de leur cursus. L’important est d’inciter les jeunes à dépasser leur propre censure et les limites qu’ils se fixent. Nous leur donnons à voir des perspectives plus larges. » En 2019-2020, plus de 2000 scolaires néo-aquitains ont ainsi été sensibilisés.

L’autre dispositif mis en place par les associations est très efficace. Il s’agit de parrainer un élève pour l’accompagner dans son orientation et son parcours d’études. « Pour organiser ce mentorat, nous nous efforçons de trouver un diplômé issu du même territoire et si possible travaillant dans un secteur qui intéresse le jeune. Cette proximité rend le discours plus audible », précise Hugo.

L’association est allée encore plus loin avec la création d’une Fondation. C’est un outil à disposition des associations locales souhaitant développer leurs dispositifs de bourses. Les sommes attribuées aident à lever les freins budgétaires pour les familles qui vivent à l’écart d’une grande ville et ont des difficultés à financer les déplacements et les logements. 38 bourses de 6000 euros ont été allouées en Nouvelle-Aquitaine depuis 2018.

Renforcer l’attractivité régionale et attirer les talents

À l’issue de leur prestigieuse formation, les jeunes diplômés reviennent-ils en Nouvelle-Aquitaine ? Pas si sûr… Ces talents s’éloignent trop souvent de leur territoire de cœur.

« Notre ambition est de les en rapprocher, d’en faire des ambassadeurs autant que de potentiels acteurs », rappelle Hugo. Pour cela, les associations organisent des évènements pour mieux faire connaitre la richesse du tissu économique régional. Au travers de visites d’entreprises et de bourses aux stages et aux emplois, il s’agit de mettre en lumière les pépites locales et les secteurs innovants ou à fort potentiel de développement.

À ce titre, la Fédération est partenaire de Bpifrance pour promouvoir les dispositifs VTE (volontariat territorial en entreprise) et VTA (volontariat territorial en entreprise). « Les opportunités de carrière ne sont pas forcément à Paris ou dans les grandes villes, soulignent Vincent et Hugo. Il existe des postes à forte responsabilité dans le Lot-et-Garonne ou en Corrèze, et de belles aventures entrepreneuriales en Nouvelle-Aquitaine. Nous avons par exemple organisé en décembre 2019 une visite au Tissage Moutet, une entreprise du patrimoine vivant située à Orthez, au cœur du Béarn ! C’est une belle histoire car cette entreprise de textile centenaire s’est retrouvée en difficulté à la fin des années 1990 avec le départ des productions textiles en Asie et a été reprise au début des années 2010 par le fils de la famille Moutet, Benjamin, revenu s’installer après des études et des expériences nombreuses à Paris et à l’étranger. » 

Partenaire de la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris, Des Territoires aux Grandes Écoles a organisé là-bas deux évènements en 2019 pour mieux faire connaitre son action, dont l’un en présence d’Alain Rousset. Si les différents confinements ont freiné cet élan, nul doute que de nouvelles manifestations parisiennes vont avoir lieu pour donner des coups de projecteur réguliers sur la richesse des talents et des acteurs économiques de la Nouvelle-Aquitaine. 

« Nous ne faisons pas des grandes écoles une finalité. Nous souhaitons ouvrir le champ des possibles afin de permettre à chaque jeune de faire ses choix d’orientation de manière éclairée. Nous défendons les cursus d’excellence dans tous les domaines : art, design, métier manuel… »
Hugo Longeas


En savoir plus sur les 6 associations de Nouvelle-Aquitaine :