#neoptimiste MENU

Limoges Métropole
en vedette à Paris


Sous le thème audacieux « Osez l’expérience Limoges », les élus de la cité porcelainière ont investi la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris du 2 au 29 septembre 2021. Un mois pour présenter tous les atouts du territoire et surtout convaincre les entrepreneurs et les talents de venir s’installer à Limoges. 

Gastronomie, sport, filières d’excellence… que de pépites !

En 2020, après son élection comme Vice-Présidente de la Communauté urbaine Limoges Métropole, Sylvie Rozette découvre la visibilité que peut fournir la Maison de la Nouvelle-Aquitaine (MNA) aux collectivités régionales. « Cela m’a donné envie de monter un projet pour chasser les préjugés et mettre en avant nos savoir-faire. Nous sommes partis d’un fil rouge « Osez l’expérience Limoges » pour concevoir un projet sur un mois, avec de nombreux partenaires : la ville de Limoges, la CCI, l’Université de Limoges, la technopôle et l’incubateur, les filières et pôles de compétitivité, etc. »

Débuté le 2 septembre par la mise à l’honneur du salon de presse et d’humour de Saint-Just le Martel, le programme fut varié, soutenu et riche en contenu : la gastronomie, représentée par la venue de grands chefs, l’élevage et sa race d’exception La Limousine, la culture avec le Festival Éclats d’Émail Jazz Édition, le sport avec l’annonce de la nouvelle équipe du CSP, la formule 1 et les pilotes du Team Alpine Esports. Ou encore un coup de projecteur sur les formations dispensées par le centre du Droit et d’Économie du Sport, unique en France.

Durant 3 jours, du 22 au 24 septembre, en partenariat avec l’université de Limoges et tous les acteurs de l’écosystème, Osez l’expérience Limoges a réalisé un focus sur les 4 domaines d’excellence du territoire : la céramique, l’électronique, la photonique et les hyperfréquences. Des secteurs de pointe, qui nécessitent d’attirer les talents en région. Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole, a souhaité ainsi aller à la rencontre des Parisiens désireux de changer de cadre de vie. Les confinements successifs ont favorisé le travail à distance, loin des grandes métropoles, et montré les avantages de résider dans un environnement plus proche de la nature. Pour cela, les élus ont organisé un job dating afin de mettre en relation les entreprises limougeaudes et de potentiels candidats attirés par l’innovation, mais aussi par un coût de la vie très attractif et « zéro jour par an de pollution de l’air », comme le souligne Emile Roger Lombertie, maire de Limoges.

Point d’orgue de ce mois d’animation, une soirée à Roland-Garros a réuni de nombreux « expatriés » vivant à Paris et heureux de se retrouver. « Nous sommes en train de créer la communauté des Limougeauds de Paris », précise Sylvie Rozette, avec pour objectif de leur proposer un calendrier régulier de rencontres. »

Redonner de la fierté

Quel bilan tirer de Osez l’expérience Limoges ? Sébastien Aufort, directeur de la MNA, retient surtout la mobilisation de l’ensemble des acteurs limougeauds pour proposer un portrait très complet de ce territoire et l’investissement sans faille de la Métropole. « Les élus, les services ont été présents sur tout un mois, engagés avec leurs partenaires. L’événement fut un succès ».

Au-delà des produits locaux vendus dans la boutique éphémère installée dans la Maison de la Nouvelle-Aquitaine, Sylvie Rozette constate un réel retour : « Nous avons des demandes de renseignements et de rendez-vous de la part d’investisseurs ou de repreneurs. J’ai la sensation que nous avons semé de nombreuses graines qui vont bientôt germer. Et surtout, nous avons redonné de la fierté aux Limougeauds de Paris, mais aussi à tout l’écosystème économique, culturel et universitaire de la Métropole. Dans l’avenir, nous prévoyons d’autres opérations à la MNA, probablement avec un format plus resserré. »