#neoptimiste MENU

vIENNE : L’ACTION COLLECTIVE PUBLIQUE PUBLIQUE-PRIVÉE
ÇA MARCHE


C’est une initiative innovante pour développer l’attractivité de la Vienne. Elle est portée par le MEDEF de la Vienne (86), par des collectivités territoriales et co-financée par des entreprises locales. Tous ces acteurs œuvrent ensemble pour valoriser les atouts de leur département.

L’origine d’un projet tient parfois à un détail. Celui-ci remonte en l’occurrence à 2018 et reste inscrit dans la mémoire de Stéphane Daudon, délégué général MEDEF et IUMM de la Vienne. « Sur le territoire, un industriel cherchait à recruter et a trouvé un très bon profil correspondant à ses attentes. Mais entre deux postes, l’un à Massy et celui de Poitiers, le candidat a préféré choisir l’Île-de-France. Cela nous a interpellés. Nous nous sommes dit que nous avions besoin de faire connaitre notre région et de lever les freins à la mobilité. »

La Vienne n’est pas en Autriche

Les bonnes volontés se fédèrent alors pour travailler ensemble sur un projet commun afin de valoriser les atouts du département. Le tour de table rassemble d’abord le MEDEF, les EPCI du Grand Poitiers et du Grand Châtellerault, « deux communautés de communes complémentaires, précise S. Daudon, l’une tournée vers le service et l’autre plus industrielle », et quelques entreprises prêtes à soutenir le projet financièrement. La première action fut de créer un stand commun pour aller ensemble défendre les couleurs de la Vienne au salon de la mobilité à Paris en 2018. « Il a fallu expliquer que la Vienne n’était pas en Autriche, souligne Stéphane Daudon avec humour. Notre chance est que tout le monde connait le Futuroscope ! ».

Pllace, l’activateur du dynamisme de la Vienne

Sur Pllace.fr, les candidats au changement peuvent consulter directement les offres d’emploi postées par les entreprises locales. Ils peuvent également sélectionner les entreprises par secteur d’activité grâce au moteur de recherche de la plateforme. « Les entreprises publient leurs offres sur Pllace mais réciproquement, elles insèrent le lien vers la plateforme lorsqu’elles publient sur d’autres supports. Cela dirige plus facilement les candidats vers le site Pllace et ils y trouvent souvent des réponses à leurs interrogations. »

Après une 2e édition du salon parisien, les acteurs de l’attractivité territoriale de la Vienne passent à la vitesse supérieure. Ils lancent une plateforme destinée à faciliter la logistique d’installation des familles désireuses de s’implanter dans le département. Pllace, nom féminin issu du patois poitevin, recense tous les domaines importants lorsqu’on s’installe dans une nouvelle région : scolarité, formation, emploi du conjoint, logement, loisirs, acteurs économiques, tissu associatif, transports, cadre de vie, santé, etc. Les porteurs de projet ne sont pas oubliés : une rubrique spéciale aide les futurs entrepreneurs dans leurs démarches et leur donne accès à un vaste réseau d’experts et de services. Sur Pllace.fr, les candidats au changement peuvent consulter directement les offres d’emploi postées par les entreprises locales. Ils peuvent également sélectionner les entreprises par secteur d’activité grâce au moteur de recherche de la plateforme. « Les entreprises publient leurs offres sur Pllace mais réciproquement, elles insèrent le lien vers la plateforme lorsqu’elles publient sur d’autres supports. Cela dirige plus facilement les candidats vers le site Pllace et ils y trouvent souvent des réponses à leurs interrogations. »

Accompagnement au cas par cas

La plateforme est bien sûr un lieu privilégié pour poser des questions et bénéficier de réponses personnalisées. Cette fonction était jusqu’à présent assurée par un salarié du MEDEF mais l’arrivée prochaine d’une personne dédiée en mars va largement contribuer à développer le service. Car les demandes d’accompagnement sont multiples. C’est ce qu’a constaté Stéphane Daudon quand l’entreprise industrielle Forsee Power a déplacé du personnel d’Île-de-France à Poitiers. « Nous avons organisé un samedi d’information pour recevoir les salariés. Trouver un club de foot pour le petit dernier, aider le conjoint dans sa recherche d’emploi, orienter vers un apprentissage… nous avons fait jouer nos réseaux et notre connaissance du contexte local pour répondre au mieux à leurs interrogations et ce que fera la personne-ressource : du sur-mesure et du cas par cas. Car aucune demande ne se ressemble. »

Inédit : une GPEC territoriale

Les idées ne manquent pas pour attirer les talents autour de Poitiers et de sa région, d’autant qu’une troisième communauté de communes, celle de Vienne et Gartempe, a rejoint le projet, qui bénéficie également du soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département de la Vienne. « Cette démarche commune d’attractivité est complémentaire avec les stratégies de marketing territorial développées par chaque entité, constate Stéphane Daudon. Elle repose sur un partenariat innovant d’acteurs publics et privés mais cela fonctionne. Nous avons un même objectif, celui de mettre en avant les points forts de notre département. »

Parmi les projets de court terme, l’équipe a lancé une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) territoriale. Cet outil RH va identifier les besoins en formation en concordance avec des besoins en compétences dans les bassins d’emploi. « Avant la rentrée prochaine, la GPEC va déboucher sur un diagnostic des attentes des entreprises et s’il faut créer des formations pour y répondre, nous le ferons ! ». 

Autre volet pour porter la démarche d’attractivité, la deuxième édition du salon digitalisé de l’emploi se tiendra le 30 juin. Ce « forum virtuel immersif » est majoritairement destiné aux populations éloignées de Poitiers, dans un rayon de 25/30 kilomètres. En alternance avec un salon « physique », le format dématérialisé permet d’élargir l’audience, mais également de recueillir de nombreuses données sur la fréquentation en ligne, la durée d’écoute lors des visioconférences, la provenance géographique, etc. Stéphane Daudon le reconnait, « ces salons sont de gros investissements à tous points de vue. Le fait de disposer de statistiques est très intéressant pour en améliorer la portée. L’une de nos pistes de progression est d’ailleurs de communiquer davantage auprès des demandeurs d’emploi pour qu’ils participent à cet événement. » Alors, prêt à venir vous installer dans « l’un des départements les plus agréables à vivre de France », comme l’annonce joliment la plateforme Pllace ?